La tombe des lucioles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La tombe des lucioles

Message par Spider le Dim 30 Déc 2012 - 21:18


D'Akiyuki NOSAKA

4ème de couv :
C'est avec ces deux récits admirables et particulièrement bouleversants, couronnés en 1968 par le prix Naoki, l'une des plus hautes distinctions littéraires, que Nosaka conquit la notoriété. Peu de temps auparavant, Mishima avait applaudi à son premier roman, Les Pornographes, roman scélérat enjoué comme un ciel de midi au-dessus d'un dépotoir.
La Tombe des lucioles, visionnaire et poignant : l'histoire d'un frère et d'une soeur qui s'aiment et vagabondent dans l'enfer des incendies tandis que la guerre fait rage et que la faim tue. Voici une prose étonnante, ample, longue, proustienne dans le sens qu'elle réussit à concentrer en une seule phrase des couleurs, odeurs et dialogues, mais prose très violente, secouée de mots d'argot, d'expressions crues, qui trouvent ici une beauté poétique et nouvelle, d'images quasi insoutenables - prose parcourue d'éclairs (Diane de Margerie).

résumés de chaque nouvelle :
La tombe des lucioles : C'est le 25 septembre 1945, Seita meurt dans la gare de Sannomiya, sur lui on retrouve on retrouve une petite boite dans laquelle se trouve les ossements de sa petite soeur.... c'est le point de départ de l'histoire, ou plutôt la conclusion de l'histoire de Seita, on va apprendre ce qui l'a amené jusque là.....

Cette nouvelle parle de la guerre, de ces deux orphelins qui tentent de survivre au milieu des bombardements....
C'est dur, cruel, horrible, une lecture qui marque, bien loin des récits héroïques de la guerre.


Les algues d'Amérique : Kyoko a décidé d'accueillir chez elle un couple d'Américains qu'elle a connu lors d'un voyage. La venue de ces étranger fait remonter de douloureux souvenirs à Toshio son mari, la guerre est finie depuis maintenant 22 ans, mais le sentiment de frustration face au vainqueur est toujours là... comme la suffisance du vainqueur.

cette nouvelle est intéressante dans le sens ou elle montre un côté plutôt ambivalent du héros face à ces étrangers, un mélange d'admiration et de rancoeur.

mon avis général :
J'ai aimé ce livre (surtout la première nouvelle), bien que je n'ai pas trouvé l'écriture très "fluide" (mais cela vient peut être de la traduction..), par moment c'est un peu confus, on se perd un peu....
avatar
Spider
Namhagsaeng
Namhagsaeng

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur http://crazyspider.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum